Une soufflerie verticale, suffisamment puissante pour soulever un corps humain ? Quelle drôle d’idée !

Si vous ne vous êtes jamais jeté d’un avion, il est probable que vous n’ayez qu’une vague notion de ce que peut être une soufflerie. Utilisée depuis environ 20 ans par les parachutistes sportifs comme outil d’entraînement, elle ne s’est démocratisée pour les néophytes que relativement récemment sur le territoire français. 

Le principe est simple : quatre puissants moteurs équipés de pales (de gros ventilateur en somme), propulsent de l’air à haute vitesse, verticalement, dans la chambre de vol où vous évoluez. Ce flux d’air est suffisamment puissant pour vous soulever. Reproduisant fidèlement les conditions d’une chute libre d’avion, on n’a pourtant jamais l’impression d’être dans le vide, ni de tomber. Bien au contraire, comme vous pouvez sentir l’appui de l’air sur votre main quand vous la passez par la fenêtre de votre voiture sur l’autoroute, dans la soufflerie vous sentirez ces appuis sur tout votre corps. Apprendre à voler, c’est apprendre à se mouvoir dans cette texture si particulière qu’est le vent. 

On apprend d’abord à voler « à plat », allongé sur le ventre. Une fois cette position maîtrisée, il est possible de se perfectionner en volant à plusieurs, ou d’apprendre à évoluer en trois dimensions. 

C’est un peu comme apprendre à nager, sauf que c’est dans un flux d’air plutôt que dans l’eau que vous vous déplacez. 

C’est une lubie un peu étrange, voler. Elle a pourtant capturé le cœur et l’âme de nombre d’entre nous. C’est d’abord une sensation physique merveilleuse. C’est aussi une communauté soudée, constituée d’hommes et de femmes passionnés, enthousiastes, heureux. Un microcosme, où se mélangent un goût de l’action et une certaine poésie; un amour de la vitesse et la légèreté,  de l’intensité et du calme; de l’instant présent ; un incontestable grain de folie. On ne peut rester indifférent face à une telle expérience. Et quand on aime aussi passionnément quelque chose, on a envie de le partager. 

C’est de cette envie de partage qu’est né zerOGravity, premier complexe de chute libre indoor de Nouvelle-Aquitaine. 

Venant d’horizons professionnels différents, ses fondateurs avait en commun le désir de créer la soufflerie la plus extraordinaire possible. 

Extraordinaire d’un point de vue technique et architectural d’abord. Nos goûts personnels, combinés à la proximité du Futuroscope, appelaient la création d’un espace hors du commun. Loin des souffleries au format normé, nous voulions un lieu à la fois beau, élégant, intriguant et confortable. Les choix de nos partenaires, de la technologie utilisée, du système d’exploitation et de vidéos ainsi que l’aménagement de l’intérieur reflètent cette volonté. 

Extraordinaire pour ses clients ensuite, qu’ils soient parachutistes ou qu’ils viennent découvrir le vol pour la première fois. De la conception du bâtiment au choix du staff, tout à été mis en place pour que les gens qui viennent voler chez nous se sentent bien, et passent un moment hors du temps. 

Extraordinaire pour les gens qui y travaillent enfin. Une soufflerie est aussi un cadre où s’écriront des chapitres de la vie de chaque homme et femme qui y contribuera. Créer un lieu de travail où chacun puisse apporter ses idées, se développer personnellement, et même voir sa vie changer alors qu’un nouveau monde s’ouvre devant eux, font partie des motivations profondes des fondateurs. 

Pour conclure ce premier article de notre blOG, une incartade littéraire, avec deux citations :

La première, tirée de « Mémoires d’Hadrien » de Marguerite Yourcenar : 

« Quand on aura allégé le plus possible les servitudes inutiles, évité les malheurs non-nécessaires, il restera toujours, pour tenir en haleine les vertus héroïques de l’homme, la longue série des maux véritables, la mort, la vieillesse, les maladies non guérissables, l’amour non partagé, l’amitié rejetée ou trahie, la médiocrité d’une vie moins vaste que nos projets et plus terne que nos songes : tous les malheurs causés par la divine nature des choses. »

C’est cette lutte personnelle contre « la médiocrité d’une vie moins vaste que nos projets et plus terne que nos songes » qui nous a poussé à créer un endroit où l’on vole, où l’on apprend à voler. 

Enfin, une citation d’Antoine de Saint Exupéry, qui savait bien la magie que voler apporte à une vie : 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité »

Ces mots, nous les avons scellés physiquement dans les fondations de zerOGravity. 

C’est notre ambition. “